INFO FLASH

Info n° 6

Info flash :


Suite aux attitudes d’un administrateur et aux mensonges proférés sur ma personne, je tiens à éclaircir la situation. Comme vous le savez, la FeBeT est un organisme composé de garages, d’indépendants et de quatre associations de Taxis, (Taxis United, ATB, UPETTC et UPETB). Dernièrement, certains ont voulu que je démissionne de la présidence. Nous avons décidé au cours d’une réunion de tous les administrateurs de la FeBeT pour demander une assemblée générale extraordinaire afin d’organiser un vote pour de nouvelles élections. Finalement, le vote de six contre deux était pour le refus d’une assemblée anticipée et pour le maintien de son président. Les deux administrateurs qui ont voté pour la démission ont été déçus, l’un a démissionné et l’autre a créé une nouvelle association. Les arguments des deux administrateurs se basaient sur le fait qu’il existe un conflit d’intérêt concernant le président de la FeBeT qui est en même temps le directeur de Victor Cab. Arguments rejetés par les administrateurs et, de plus, il n’y avait aucune raison d’anticiper une assemblée générale car les réélections des administrateurs de la FeBeT se tiendront au mois de mars 2019. Aujourd’hui, nous trouvons un administrateur de la FeBeT tourner sur les emplacements de Taxi pour discréditer et moi-même et la FeBeT avec comme argument, le conflit d’intérêt et aussi que le Président parle en mal du Ps. La preuve que cet individu ne fait pas la différence entre le conflit d’intérêt et l’activité du secteur du Taxi. Les statuts de la FeBeT ont en article premier la défense des intérêts du Taxi.

Victor Cab est composé des plus grands garages de Taxis de Bruxelles. Est-ce que son président défend les intérêts des Agriculteurs ? D’un parti politique ? D’autres ? Est-ce que sa licence a plus de valeur que celle des adhérents de Victor Cab ?! L’activité de Victor est une activité de Taxi et est également aujourd’hui une composante importante dans ce secteur. Est-ce que le président va attendre les centraux pour innover ou pour nous défendre ? Le secteur a été attaqué de toutes parts par le gouvernement et ses détracteurs. Nous avons été traité de personnes vieilles, moyenâgeuses, archaïques, etc. Il fallait d’urgence innover et prouver de ce que le secteur était capable ou allions-nous attendre une société américaine ou des centraux sans voiture pour nous donner des leçons. Où sont aujourd’hui les critiques proférées à l’encontre du secteur? Comment expliquer qu’une personne qui sait qu’il y a des élections dans deux mois et qui crée quand même une nouvelle association ! Si cet individu est courageux et compétent, qu’il se présente aux prochaines élections. Mais pour cela, d’abord, il faudrait juste qu’il paie déjà ses cotisations. Pour toutes ces raisons, je vous mets en garde contre cette personne et vous invite à vous présenter aux prochaines élections de la FeBeT pour défendre les intérêts du secteur.


Président de la FeBeT

Ed-DENGUIR Khalid


Bruxelles, le 15 janvier 2019