Dossier Utilisateur


Chers collègues,

Nous sommes désolés de ne pas avoir communiquer sur le plan taxi au sens large à cause nos rendez-vous successifs. Nous vous rappelons qu’au jour d’aujourd’hui, vous sommes au troisième plan. Le premier plan qui avait comme objectif d’autoriser Uber Pop et d’encadrer les limousines, le ministre disait:

La location de voiture avec chauffeur (lesdites limousines) a toujours été considérée comme un service de niche pour le transport pour les ambassades, les organisations internationales, les contrats fixes de transport d’entreprise et les événements VIP. Aujourd’hui, les véhicules enregistrés comme limousine effectuent toutefois des trajets taxis clandestins et constituent une concurrence déloyales vis-à-vis des taxis. Les réformes proposées ci-dessous servent à faire une distinction plus claire entre les deux services. (voir lien)

Le front commun a balayé ce premier plan !!

Dans le deuxième plan d’avril 2017 (voir lien), il ne parle plus de niche, de taxis clandestins ni de concurrence déloyale, mais d’un statut unique et avec plus de compétences pour les plateformes.

Après que le secteur eut pu déjouer la stratégie de Pascal Smet, d’Uber et d’autre plateforme, le Ministre a changé de méthode qui a consisté à laisser pourrir la situation, à diviser le secteur entre écuries, indépendants et chauffeurs. Une association a même été créée par l’ex-président de B.U.T., Mr Michael Zylbelberg, et nommée « collectif des travailleurs du taxi » (voir lien) comme si nous, nous étions les chômeurs du taxi ?! C’est la même association qui a été entendue au Parlement à huit clos, en cachette comme des traîtres, pour soutenir le plan Smet (voir lien). Ce même individu a été exclu des Taxis Bleus pour avoir témoigné contre le secteur (voir lien).

Deuxième plan balayé !!

Et voici le Troisième plan (voir lien):

Le 1 février 2018 à 14h, nous recevons un mail de l’administration nous invitant à une réunion du comité consultatif à 17h c’est à dire trois heures avant, ce qui vous montre le dénigrement que le ministre a envers le secteur. Nous avons bien sûr refusé car nous savions très bien qu’un nouveau plan allait voir le jour. A 18h, le ministre communique en urgence dans les journaux pour déclarer que le plan avait été approuvé par le Gouvernement en première lecture (voir lien). Ce que le ministre ne dit pas « comme d’habitude !!! », c’est que le gouvernement a accepté le plan sous certaines conditions dont celles-ci :

 


Mais ce qui change dans la troisième mouture du plan sont les points suivants ;

- Plus d’indemnisation des licences !

- Les sociétés qui ont au sein de leurs entreprises des salariées peuvent continuer à travailler tant qu’ils leur restent des chauffeurs !

Tout ceci pour pouvoir tuer le secteur petit à petit et donner plus de pouvoirs aux plateformes du fait que vous êtes des assistés et des incapables aux yeux du ministre.

Après le communiqué sur le plan, nous avons eu deux réunions le 5 février 2018 et le 20 février 2018. ET comme d’habitude, le Ministre prétend que c’est fini et que le Gouvernement en a décidé ainsi. Ce qui est tout-à-fait faux, pour preuve, il a dit cela en 2015, 2017 et aujourd’hui en 2018, et il le répètera jusqu’à la fin de son mandat.

Ce qui a été conclu dans le comité consultatif du 20 février 2018, à la demande du cabinet Gosuin, que nous remercions par la même occasion, c’est de communiquer nos remarques et contre-propositions du troisième plan pour le 12 mars 2018 et ensuite une prochaine réunion du comité consultatif aura lieu le 20 mars 2018 juste avant la manifestation du 27 mars.

Les rumeurs et la propagande sur le site de Pascal Smet sont uniquement de la communication du ministre, il n’y a RIEN D’OFFICIEL !!!

Nous vous rappelons que le plan n’est bénéfique à personne, que vous soyez patrons d’écuries, indépendants ou chauffeurs. Le ministre prétend soi-disant être du côté du chauffeur, mais le Ministre n’est pas plus socialiste que Donald Trump, car si les syndicats font partie du Front Commun et contre le plan (voir lien), c’est que le plan ne défend que les intérêts de la nouvelle économie du désastre qui a pour nom Uber.

Nous vous rappelons la manifestation qui aura lieu le 27 mars 2018 à 5h30 du matin à l’esplanade du Heysel (nous ne pouvons pas vous donner plus d’informations sur le déroulement du fait que la police est à l’écoute. L’itinéraire vous sera communiqué sur place). Le jour de la manifestation, il faudra annuler tous vos rendez-vous, ne pas accompagner vos enfants à l’école, apporter à boire et à manger, sac de couchage, brosse à dents et autres nécessités.   

Nous allons reproduire et fêter les 50 ans de mai 1968 le 27 du mois de Mars 2018 (voir photo).


Bien à vous

Taxis United

 

INFO FLASH N° 2


PLAN TAXI 2018


Contactez-nous

 





                                                     

Avenue Jean Dubrucq 200

1080 Bruxelles